Tu te sens impuissant.e dans une situation ?

Découvre comment retrouver ton pouvoir créateur


Dans le domaine du développement personnel, on parle souvent de retrouver sa puissance intérieure, son pouvoir créateur. En ce qui me concerne, quand j'ai commencé mon cheminement, ces termes me semblaient inaccessibles, destinés à une élite spirituellement élevée (voire un peu perchée, je l'avoues). Puis, j'ai découvert, que ce "pouvoir", cette "puissance" sont des capacités des plus humaines, dont chaque Un de nous est doté. Je suis curieuse de savoir si tu seras aussi surprise que moi en découvrant tes pouvoirs :)

Dans un premier temps, nous allons découvrir tous les pouvoirs (au sens de capacités) que nous possédons, puis, tu auras la possibilité de devenir conscient du ou des pouvoirs que tu choisiras de développer pour améliorer la situation dans laquelle tu te sentais impuissant.e



Prêt.e à découvrir tes pouvoirs ?

- Observer : regarder, voir, en prenant de la hauteur, sans juger.

S'observer soi-même et/ou les autres peut nous permettre de nous détacher d'une émotion pour regarder la situation avec un regard neutre et être à même d'agir de façon bienveillante envers soi et les autres.


Par exemple, j'utilise mon pouvoir d'observer lorsque je trouves que ma fille me répond agressivement. J'observe en moi ce que ça me fait vivre (je me sens agressée, pas respectée, j'ai peur d'avoir dit ou fait quelque chose de mal, j'ai peur de perdre mon autorité, je ressens de la colère envers elle et moi, je vois que j'aurais envie de réagir agressivement). Je ne juge pas ce que je vois en moi, je regarde. Cette attitude me permet déjà de calmer la colère en moi, puisque j'ai pris de la distance avec cette émotion, j'observe simplement (=sans jugement) que cette dernière est présente en moi.


- Décider

Lorsque l'on décide quelque chose, cela permet de se donner une direction.


Pour rester avec mon exemple, j'ai décidé que je veux une relation harmonieuse avec ma fille pour répondre à mon besoin de me sentir tranquille (dans ma vie en générale). Cela me permet de me donner une direction, de faire en sorte de vivre une relation harmonieuse avec ma fille et d'être tranquille autant que possible dans ma vie en général.


- Choisir

Le fait de choisir permet de valider une direction. Le choix permet d'ancrer plus dans la matière la direction que l'on s'est donnée.


Toujours avec mon exemple de départ, à cet instant, j'ai le choix de laisser ma colère réagir - ce qui entraînerait un conflit et irait à l'encontre de la direction que je me suis donnée - ou trouver un moyen pour vivre une relation harmonieuse et être tranquille.


- Lâcher prise : permettre à ce qui est présent d'être, observer, faire la place à ce qui est, se détacher de l'émotion.

Cette attitude permet de ne plus faire de contrôle sur les événements, c'est la porte vers l'acceptation et la libération.


J'utilise alors ma capacité à lâcher prise pour me détacher de ma peur de perdre mon autorité, je permets intérieurement à ma fille d'être en colère, même si je n'en connais pas les raisons. Je me détache de mon désir de garder le contrôle sur ma fille (motivé par ma peur de perdre mon autorité), par une bonne respiration, je me souviens que c'est mon égo qui veut prendre le contrôle et que mon besoin à moi est d'être tranquille et de vivre une relation harmonieuse.


- Parler : faire des demandes, des confidences, exprimer mes désirs, mes émotions...

La parole est un bel outil de libération, car elle permet d'extérioriser ce qu'il y a l'intérieur de soi.


J'exprime alors à ma fille que j'ai l'impression qu'elle est en colère et je vérifie avec elle si c'est le cas. Je lui fait part de ce que je ressens et de mon désir d'avoir une relation harmonieuse avec elle, et lui propose de se parler plus tard, à un moment où nous nous sentirons plus calmes toutes les 2.


- Sentir : capacité d’utiliser notre sensibilité pour observer ce qui se passe à l’intérieur de soi. Sentir permet de savoir ce qui se passe aux plans physique (corps), émotionnel (désirs) et mental (pensées)

Cette capacité, nous l'avons toutes et tous, mais nous nous en sommes coupés par peur de souffrir. Malheureusement, nous nous coupons aussi de sentir les sensations et émotions agréables. Cette capacité se développe, même si tu as le sentiment de ne pas ressentir, sois assuré que cette capacité est en toi.


Pour observer ce qu'il se passait en moi, toujours dans l'exemple avec ma fille, j'ai utilisé cette capacité ce qui m'a permis de sentir ma colère, mes peurs et mon besoin vibrer en moi.

- Pleurer

Et oui, pleure fait partie de nos pouvoirs ! Tout à sa raison d'être et notre corps est si intelligent. As-tu remarqué comme tu peux te sentir plus léger après avoir pleuré ? C'est ce pourquoi les larmes existent. Elles permettent de libérer des émotions que l'on a refoulées et aussi d'accompagner une libération. Je te rappelle que nous sommes constitués d'environ 80% d'eau, et que l'eau à une mémoire. Tu comprends alors l'importance de permettre à ces mémoires de s'évacuer ;).


Personnellement, je me retiens très rarement de pleurer. Parfois, je ressens que j'ai un besoin de pleurer, alors je fais confiance à mon corps, et je m'octroie un moment pour laisser les larmes couler.


- Discerner : être capable de faire une distinction

Savoir discerner permet de faire la distinction entre nos émotions, nos jugements, nos ressentis et nos besoins véritables.


Quand je ressens le besoin de pleurer, je sais s'il s'agit d'une émotion qui s'exprime ou si ce sont des larmes de libération. Le fait d'utiliser mon discernement me permet d'être à l'écoute de mes besoins. Si je sens que ce sont des larmes d'émotions, je vais alors porter attention à ce qu'il se passe en moi pour devenir consciente de mes émotions.


- Désirer

Notre capacité à avoir des désirs est un grand pouvoir pour nourrir notre corps émotionnel. Il est vital de désirer, d'avoir des envies. As-tu remarqué comme tu te sens triste, vide quand tu n'as plus d'enVie ? Désirer attise notre enthousiasme, notre motivation.


En ce qui me concerne, dans le domaine professionnel, j'ai le désir de transmettre au maximum de personnes qui le souhaitent, des moyens pour s'aimer, pour sentir leur beauté intérieure et s'autoriser à être eux-mêmes. Cela maintient mon enthousiasme, ma motivation à développer mon activité et à la rendre prospère.


- Rire

On a tendance à prendre la vie trop au sérieux parfois, et le rire est un moyen efficace pour dédramatiser certaines situations et les vivre avec plus de recul et de légèreté.


Pour ma part, j'ai pris pendant des années mon rôle de maman très au sérieux. Aujourd'hui, je me surprends à rire de certains de mes comportements avec ma fille en particulier. Je ris quand je me vois encore hyper contrôlante avec elle et cela m'aide à être plus détendue avec elle et à vivre une relation plus harmonieuse avec elle.


- S'amuser

Cette capacité à s'amuser est un besoin essentiel pour nos corps physique et émotionnel. L'amusement permet de se détendre, et alimente la joie de vivre.


Personnellement, du fait d'un traumatisme vécu dans l'enfance alors que j'étais en train de m'amuser, je me suis longtemps empêchée de m'amuser. Depuis que j'ai fait le lien avec ce traumatisme, je reprends graduellement le goût de m'amuser et je fais appel à ce pouvoir lorsque je me sens éloigner de ma joie de vivre.


Nous avons aussi les pouvoirs d'apprendre, de s'adapter, s'affirmer, de passer à l'action, de réfléchir, de risquer...

Lorsque nous nous sentons impuissants, ou que nous ne parvenons pas à atteindre ce que l'on veut, dans un domaine de notre vie, c'est que nous n'utilisons pas suffisamment un ou plusieurs de ces pouvoirs (ou capacités) dans ce domaine.

Je te propose maintenant, de découvrir quelles capacités tu pourrais développer dans une situation où tu te sens impuissant.e

Vois cela comme une boîte à outils que tu as en toi, et tu vas chercher l'outil le plus adapté à ta situation, pour créer ce que tu veux vivre. Comme si tu avais à construire un meuble ! Tu utiliserais un marteau pour enfoncer les clous et non une brosse, n'est-ce pas ? Et bien c'est la même chose pour créer ce que tu veux dans ta vie. Il suffit d'ouvrir la boîte à outils et choisir l'outil adéquat ;).




Prêt.e à vivre utiliser ton pouvoir créateur ?

Ce processus va te demander de la concentration, et d'être à l'écoute de ce qu'il se passe en toi. C'est pourquoi je te suggère de le faire dans le calme et de t'assurer de ne pas être dérangé.e. Munis toi d'un papier et d'un crayon, et d'un verre d'eau (l'eau te permet d'accompagner les prises de conscience, de laisser "couler" ;).


  1. Formule brièvement sur papier la situation dans laquelle tu te sens impuissant.e face à une personne (ou avec toi-même), ou une situation dans laquelle tu as le sentiment que tu ne t'en sortiras/n'y arriveras jamais

  2. Quels sont tes comportements dans cette situation ? Observe toi agir dans la situation : qu'est-ce que tu fais ou ne fais pas ? Que dis-tu ou ne dis-tu pas ? Souvent, on s'oblige ou s'empêche, note en étant honnête avec toi, ce que tu t'obliges ou t'empêches de faire. Prend le temps, cette partie demande à s'observer en toute authenticité, nous n'avons pas l'habitude de faire cela.

  3. Quelles sont les réactions de cette personne (ou de toi) dans la situation ? Idem que précédemment, observe ce que fait et dit la personne, ses comportements, ses attitudes

  4. Comment tu te sens dans cette situation ? Quelles émotions est-ce que tu vis ? Là aussi, prend le temps nécessaire, respire profondément, ferme tes yeux et laisse toi toucher par les émotions (colère, tristesse, impuissance...)

  5. Le fait de te sentir ainsi, t'empêche de faire, d'avoir, de dire et d'être quoi ? Si tu ne parviens pas à répondre à cette question, imagine la situation telle que tu la désires au plus profond de toi, et observe ce que tu ferais de différent (en te référant à tes réponses au n°2).

  6. Permet toi de sentir de quoi tu as peur pour toi dans cette situation. Imagine que la situation est telle que tu la souhaites et laisse monter les peurs en toi, laisse les venir à toi. Ensuite, note les sur ton papier.

  7. Quel(s) pouvoir(s) dans ta boîte à outils peux-tu utiliser ou développer pour améliorer la situation ? Est-ce ta capacité à pleurer ? à lâcher prise ? à décider ?...


Comment te sens-tu maintenant que tu sais que tu peux améliorer cette situation ? (oui oui, je veux que tu répondes vraiment à cela ;). Cela te permettra de sentir ta puissance intérieure, ton pouvoir de créer. Alors, pour toi, prend le temps de répondre, plonge en toi et "écoute", sens, comment tu te sens.


Tu remarques que l'on peut utiliser plusieurs outils, et que l'on à le droit de se tromper et de ne pas avoir choisi l'outil le plus efficace la première fois. Et cela est sans importance, l'essentiel est d'expérimenter, de tester, et d'essayer à nouveau, avec un autre outil.


En résumé, n'oublie pas que tu es humain.e et que nul n'est parfait. Que nous sommes ici pour vivre des expériences et apprendre à s'aimer du mieux que l'on peut ;)


Envie de te laisser guider par ma voix ? Lance le lecteur !



Cet article vous a été utile ? Laissez-moi un commentaire et/ou partagez-le sur vos réseaux ! Merci

©2020 by MissK